LA VIE REVEE

Avec nos blousons noirs
Nos jeans crades, nos sales coupes
Nos parents nous traitent de clochards

On n’aime pas trop les douches
On fait pas les fines bouches
Pour dormir à six dans l’camtar

Faut pas être dégoûté de la communauté
Il fait seulement s’laisser porter
Par l’enthousiasme la rigolade et puis après
Si c’était ça la vie rêvée

On n’aime aucun gouvernement
On ne vote plus depuis longtemps
L’isoloir, c’est pour les ringards

On est des gros feignants
On veut pas bosser tout l’temps
On préfère traîner au plumard

C’est vraiment pas facile d’être des vrais anarchistes
Il faut savoir s’laisser porter
Par l’enthousiasme et puis j’vais pas dresser la liste
De ce qui manque à la vie rêvée

Quand on est sur la route
On s’tape des sales casse-croûte
Un peu d’bière chaude, deux trois pétards

Puis on déboule sur scène
Si tout l’monde se déchaîne
On pousse à fond tous les potards

Quand on s’ra sourds, muets, aveugles, faudra songer
Peut-être qu’il est temps d’arrêter
Faudra alors qu’on soit vraiment très fatigués
Pour ne plus vivre la vie rêvée

La vie rêvée...


DREAM LIFE

With our jackets,
Our dirty jeans and our messy haircuts,
Our parents call us tramps.

We don’t like showers too much,
And we don’t complain
About having to sleep in the van.

Don’t have to be disgusted with community life,
You just have to let yourself be driven
By enthusiasm and laughter, and then…
What if that’s the dream life?

We don’t like any government,
We haven’t voted in a long time.
The polling booth is outdated.

We’re big fat lazybones,
Don’t want to work all the time.
We’d rather lie in bed.

It’s really not easy being true anarchists,
You’ve got to know how to be driven
By enthusiasm, and I won’t make a list
Of what’s missing for the dream life.

When we’re on the road,
We slap up dodgy snacks,
A little warm beer, two or three joints.

Then we arrive on stage
And if everyone goes crazy,
We blast all the levels wild.

When we’re deaf, mute, and blind, we’ll have to consider
That it may be time to stop.
That’s when we’ll be real tired,
To quit living the dream life

The dream life…